Projet Pilote - 40 MW

2024

ACCÉLÉRER LE DÉPLOIEMENT

S’appuyant sur le travail réalisé pour l’éolienne flottante pré-commerciale de 5 MW, Eolink peut atteindre des puissances supérieures, de 10 à 13 MW. Son expérience dans la fabrication et l’exploitation de l’éolienne de 5 MW sera suffisante pour lancer ces nouvelles machines en 2023. De plus, les éoliennes de 10-13 MW, et leurs composants secondaires sont disponibles depuis 2020 sur le marché. Ce seront donc, soit 4 machines de 10 MW avec un rotor de 185 mètres, soit 3 machines de 13 MW au rotor de 220 mètres de diamètre qui seront lancées. Les deux options sont adaptées aux conditions extrêmes de vent et de mer et donc compatibles avec la plupart des localisations. Cette ferme pilote pourrait alimenter un petit réseau électrique comme celui d’une île isolée (ZNI). Elle correspond aussi aux façades de pays industriels comme la France, le Royaume-Uni ou le Japon.

L’utilisation d’une génératrice existante, légèrement adaptée, est le point clef qui permet de limiter les coûts de fabrication.  De cette manière, la ferme Eolink de 40 MW est facile à fabriquer dans les chantiers navals existants et ne nécessite pas d’investissement dans des infrastructures onéreuses. Dans les configurations de 10 MW ou 13 MW, le flotteur de l’éolienne mesure 66 mètres de large. Ces dimensions sont compatibles avec les cales sèches conventionnelles. Ainsi le flotteur pourra être assemblé dans un chantier naval français de taille moyenne. Dans le monde, d’autres chantiers plus importants seront aussi à même de mener cette production.

Image